Galerie Stackl'r | ENTRETENIR, RESTAURER UN TABLEAU
Pierre Alexis LESAGE-LES-BUCHERONS

ENTRETENIR, RESTAURER UN TABLEAU

Vous venez d’acquérir un tableau ancien ou pas dont l’apparence vous parait douteuse, le tableau est encrassé, jauni par des vernis successifs, recouvert de poussière..

voici quelques conseils qui vous permettront dans certains cas de redonner à votre tableau l’aspect de son état originel..

Tout d’abord, il faut préciser que pour un tableau de valeur ou pour les œuvres sur papier ou carton, on ne peut que conseiller de s’adresser à un professionnel de la restauration qui vous établira un devis en fonction de la valeur de votre œuvre et son état (on a souvent marouflé des travaux papier ou carton sur toile et dans ce cas, ce que vous croyez être une toile est en fait une oeuvre sur papier marouflée sur toile et  à restaurer comme une toile pour le dos mais comme une oeuvre sur papier pour la partie face.Il faut donc décadrer votre tableau et vérifier sur les cotés les marques de marouflage. Si vous n’êtes pas sûr demandez conseil à un professionnel antiquaire/commissaire priseur).  Les tableaux très anciens nécessitent  par ailleurs des techniques particulières de restauration longues et précises .

Pour un tableau sans valeur précise ou un tableau de famille auquel vous voulez donner une nouvelle jeunesse, vous pouvez mettre en pratique les quelques conseils qui suivent pour redonner à votre oeuvre tout son éclat.

Cas des peintures à l’huile sur toile :

Vérifiez tout d’abord le médium utilisé, faites un essai avec de l’eau savonneuse dans un angle du tableau (pas celui où il y a la signature), si le tableau ne présente pas de craquelures ou de décollements de matière, vous pouvez procéder au nettoyage, dans le cas de craquelures ou manques; renoncez car vous risqueriez d’aggraver la situation…

Tout d’abord vous allez vous occuper du derrière de votre tableau, passez le plumeau ou une petite brosse sur le châssis et éventuellement aspirer avec l’embout de l’aspirateur ( à puissance faible) pour éliminer la poussière qui se trouve en quantité au dos de la toile.

ATTENTION : Jamais d’humidité au dos de la toile qui entraînerait un décollement de la couche de peinture.

Une fois l’arrière du tableau nettoyé, vous allez vous occuper de la face de votre tableau.

Dans un premier temps, vous préparez une solution d’eau savonneuse que vous appliquerez avec un coton ou une compresse sur la couche picturale en mouvements circulaires et en changeant régulièrement de coton. Cette opération peut être suffisante dans nombre de cas, n’oubliez pas de sécher très vite votre tableau avec un chiffon doux sans frotter.

Les recettes de grand-mère (oignons, mie de pain) sont inutiles et inefficaces.

ATTENTION : Ni solvants du commerce, ni javel acide ou autres…!

Si votre tableau est obscurci par des traces de vernis anciens (le tableau est  sombre ou présente un voile brunâtre sur toute sa surface)… Il faut procéder en deux temps:

Dans un premier temps vous préparez deux récipients avec dans le premier de l’alcool à 90° et dans le second de l’essence de térébenthine et une bonne quantité de carrés de coton. Vous appliquez tout d’abord l’alcool en procédant comme tout à l’heure avec l’eau savonneuse. Vous enlevez progressivement crasse et résidus de vernis. Le coton doit se charger et devenir marron, (bien vérifier que vous n’enlevez pas la couche de peinture…donc il faut tester et aller doucement) changez régulièrement de coton et quand votre coton reste propre vous allez procéder de la même manière avec l’essence de térébenthine en vérifiant toujours que c’est bien la crasse et le vernis qui se détache et pas la couche picturale.

Une fois cette opération réalisée, vous laissez sécher plusieurs heures et vous pouvez appliquer une nouvelle couche de vernis ( de préférence au pinceau et en utilisant un vernis spécial tableau en vente dans les boutiques d’articles de beaux arts).

ATTENTION :  Quand vous pratiquez cette opération, installez un support ou un carton sous la toile pour éviter de déformer ou détendre la toile et vérifiez que votre solution liquide ( alcool+essence) ne traverse pas la toile, dans ce cas (couche trop fine, altérée, toile dégradée) n’insistez pas, adressez vous à un professionnel…

Il existe un produit « anacrosine » qui nettoie et enlève les vernis que  je n’ai pas testé et que l’on trouve difficilement en France  et dont je ne connais ni les vertus..ni les dangers!

Cas des peintures à l’acrylique :

Depuis une cinquantaine d’année, on trouve de plus en plus sur le marché des tableaux réalisés avec de la peinture à l’acrylique dont les propriétés, la composition et l’évolution dans le temps sont sensiblement différents des techniques à l’huile.

Les principaux problèmes liés à la peinture acrylique sont :

La migration des additifs à travers le film acrylique.

Une porosité du film

L’imprégnation forte du support qui le rend plus fragile.

Une forte flexibilité de la couche picturale très sensible aux variations de température (ramollissement à partir de 25° avec une couche qui devient collante avec adhérence des saletés).

Une tendance observée au jaunissement précoce.

Une couche de peinture sensible aux rayures…

On manque évidemment de recul pour apprécier le vieillissement des techniques acryliques qui sont pour l’essentiel composées de résines synthétiques donc là aussi prudence… et pour les œuvres de prix toujours prendre l’avis d’un professionnel..

On peut toutefois prendre quelques mesures  » conservatoires » pour protéger son oeuvre et lui assurer le meilleur vieillissement.

– Éviter les sources de chaleur qui rendent la couche de peinture flexible et/ou collante et donc sensible à toutes les impuretés ou salissure par accrochage.

Ne jamais oublier que ces œuvres ne sont que rarement vernies et vous êtes donc immédiatement en contact avec la couche picturale.

Idéalement, la mise sous verre ou protection avec une vitre serait une bonne solution…

Pour le nettoyage on retiendra trois principes qui sont parties constituantes de la matière acrylique:

Nettoyage mécanique :

Aspiration mécanique légère pour aspirer les impuretés et poussières accumulées au dos de la toile ( un petit aspirateur de table fait très bien l’affaire).

Utilisation d’un chiffon sec, vous pouvez également utiliser une gomme

Méthode aqueuse : 

Nettoyage délicat avec une éponge légèrement imprégnée d’eau distillée et  un peu d’acide citrique ( ou un zeste de citron…!), la salive marche également  parait-il très bien….! Dans tous les cas ne jamais traverser le support avec la solution.

Solvants organiques :

Toujours faire un essai préalable sur un petit coin de la toile et utiliser des gants, les deux solvants le plus généralement utilisés sont l’éthanol et l’acétone.

ATTENTION : La restauration des peintures acryliques fait l’objet de recherches constantes et nous ne savons pas mesurer aujourd’hui les effets du vieillissement et encore moins les effets des soins de restauration pour ces techniques donc dans tous les cas privilégiez une bonne conservation de votre oeuvre ; à l’abri du soleil direct, pas d’exposition près de sources de chaleur (25°) ou au froid ( – de 5°)  et nettoyage mécanique régulier.

Tags
Derniers commentaires
  • Bity dit :

    Bonjour
    J’ai un tableau qui etait reste longtemps caché et lorsque je l’ai accroché au bout de quelques mois la peinture a pâli , y a t-il une solution?

    • Alain Bozetti Alain Bozetti dit :

      Bonjour, c’est assez surprenant, quel est le support et quel est le médium
      S’il s’agit d’une oeuvre sur papier, il peut y avoir un problème d’humidité
      Pour une peinture sur toile ou bois, c’est inexplicable sauf a ce que vous ayez appliqué un produit solvant ou chloré dessus, je vous conseil de l’apporter à un restaurateur pour contrôler. Peut-être s’agit il d’un vernis à refaire tout simplement.
      Si la peinture n’est pas craquelé et que le support est sain, vous pouvez la nettoyer avec un coton humide et de l’eau savonneuse et après séchage complet la revernir avec un vernis spécial tableau
      cordialement

  • Retourner à l’état original d’un tableau et redonner l’aspect esthétique demande un travail d’expert et une interprétation bien précise de l’oeuvre d’art pour pouvoir aboutir à des résultats satisfaisants.

  • Laisser un commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *