Galerie Stackl'r | CURABET Jean-Luc | Galerie Stackl'r

CURABET Jean-Luc

CURABET Jean-Luc est un artiste plasticien qui vit et travaille en Moselle, son oeuvre fait l’objet depuis plusieurs années d’une reconnaissance internationale puisque présente dans différentes galeries de Dublin en Irlande à Londres en Angleterre en passant par la Belgique, le Canada et le Luxembourg.

Il a par ailleurs réalisé pour la prestigieuse manufacture des émaux de Longwy différents décors répertoriés dans l’ouvrage « Émaux de Longwy: Les marques, les signatures » Editions Serpenoise/1989.

Son oeuvre est référencée et fortement cotée dans les principaux indices professionnels AKOUN et ARTPRICE.

Après avoir exploré pendant  une dizaine d’années  les différents  chemins de l’expressionnisme,( il figure dans l’ouvrage « Expressionnisme Contemporain », Le livre d’Art/2010), il nous propose aujourd’hui:

« LES ÂMES ÉGARÉES « 

Librement inspirées par une référence à Lewis CARROLL

Dans cette oeuvre singulière, l’artiste tel un magicien redonne une vie très contemporaine à des images; vieillles photos oubliées de personnages anonymes, photos jaunies au fond d’un tiroir qu’il détourne par des recours aux procédés numériques mais aussi par les techniques traditionnelles et des rehauts à l’acrylique

« Âmes vagabondes, images détournées qui interrogent notre désir d’une autre vie, explorent les énigmes de notre perception, dévoilent et libèrent le passage entre rationalité et onirisme ».

Ces spectres surgis du passé tel des ectoplasmes témoins d’un temps évadé traduisent l’indicible, guidés par enchantement  et le pinceau de l’artiste vers une intemporalité  et des rencontres fortuites, humoristiques et anachroniques au carrefour de la peinture, de la photographie ou du Street art…

La contemplation d’un tableau de Jean-Luc Curabet provoque cet  indéfinissable sentiment à la fois exaltant et ambivalent du  cheminement à « la recherche du temps perdu »..!

Fin observateur d’un temps révolu qui conjugue des images oubliées à  nos codes contemporains  en guidant ces âmes égarées dans leur passage vers une  vie  intemporelle  tout  en nous interrogeant sur  l’inexorable questionnement de notre rapport au temps.

L’artiste sera en exposition avec David Cumps à la Galerie du 25/02 au I/04