111 117

2017
Technique :

Oeuvre vendue en parfait état

Cette toile fait partie d’une série de portraits inspirés par les grands artistes du 17 et 18è siècle de Franz Hal à Velasquez qui sont revisités et déstructurés par Florian Eymann.

Oeuvre puissante et troublante et, comme chez Francis Bacon, inspirée par les papes peints par Velasquez, l’artiste pose un regard sur la déstructuration, la décomposition de la figure humaine entre portrait statique et élan dynamique d’une étude multiple.
Elle sera expédiée dans une caisse en bois.

1 en stock

Informations complémentaires

Technique

Huile

Support

Peinture sur toile sans chassis (envoyée roulée)

Tirage

Oeuvre unique

Dimensions

66 x 54 x 2 cm

Encadrement

Non encadré

Authentification

Vendue avec facture de la Galerie et certificat d'authenticité

Signature

Oeuvre signée à la main

FLORIAN EYMANN

Florian EYMANN

Origine : France
Florian Eymann est un artiste autodidacte, il travaille essentiellement des séries à l’huile sur toile, il utilise également bombe et collage. Cette œuvre dérange, interroge, questionne, on pense à BACON pour la puissance, la palette vive et harmonieuse le mouvement, la violence des formes qui se fondent, se chevauchent dans une permanente construction/déconstruction.

En cliquant sur « J’accepte », vous acceptez l’utilisation de cookies (y compris de tiers) à usages techniques nécessaires au bon fonctionnement de notre site web et pour vous offrir l’expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences pour vos prochaines visites, mais également à des fins statistiques, de publicité ou de personnalisation pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts sur notre site et ceux de tiers.